Luc Nicon
 Luc Nicon

Hommage a Luc Nicon créateur de la méthode et à Francis Fraisse qui fait vivre son enseignement.

Vous avez peut être été surpris quand je vous ai annoncé en consultation ; « votre problème n’est pas cardiaque, soyez rassuré. Par contre si vous le souhaitez nous pourrions aller plus loin pour essayer d’améliorer, voir d’éradiquer vos symptômes liés au stress s’ils sont gênants pour vous au quotidien »

TIPI s’attache uniquement à la manifestation physique, somatique de la souffrance psychologique. Il n’est pas nécessaire de savoir  pourquoi elle se manifeste ni comment elle va disparaître pour la résoudre et la dépasser.

La seule chose qui importe c’est d’appréhender nos sensations physiques et c’est l’une des raisons qui explique la rapidité de la méthode. Nous n’abordons pas en consultation le versant psychologique de la souffrance ce qui explique que même un soignant qui n’est pas psychothérapeute peut vous proposer la méthode après avoir suivi bien suivi la formation TIPI organisée par l’association.

Par ailleurs TIPI peut être un complément utile pour gérer les émotions douloureuses qui ressortent lors d’un travail psychanalytique.

C’est une méthode qui fait appel a des ressources thérapeutiques naturelles dont nous disposons tous, l’instructeur ne fait qu’amener le sujet a les utiliser

Il n’et pas nécessaire de lire ces lignes avant la séance ou d’avoir quelconque notions de physiologie ou de psychologie pour que votre séance TIPI marche.

Mais certains ont peut être  besoin d’en savoir plus afin de satisfaire leur curiosité ou d’être rassurer sur le déroulement d’une séance.

image392

Vous pouvez aussi consulter le site internet TIPI sur Google et lire les 2 livres de Luc Nicon « TIPI » et surtout « Revivre sensoriellement » qui sont tous les 2 très abordables


1-Approche psychosomatique

Le psychisme, intimement  lié au physique (et vice versa) est désormais une notion établie et expérimentalement prouvée grâce en particulier a la découverte des neuromédiateurs véritable trait d’union entre l’esprit et le corps ainsi qu’aux techniques de neuro-imagerie fonctionnelles qui peuvent localiser dans le cerveau une émotion lorsqu’elle se manifeste.

Cependant nous ne soupçonnons pas à quel point cette union (ou cette interdépendance) est subtile et tend à modifier notre vision de la médecine.

Plus nous étudions cette interrelation et plus nous sommes surpris de constater que le corps et l’esprit sont autant séparés qu’ils coexistent ( a l’image du Ying et du Yang).

Une maladie physique retentie sur le mental autant qu’un contenu psychique douloureux peut se manifester dans le corps c’est à dire somatiser. Cette interdépendance a double sens est particulièrement vraie pour le cerveau et le coeur

Il n’est plus discutable de ne pas  aborder l’esprit à partir du corps souffrant d’autant plus quand le chemin est direct et sans danger. Nous venons de parler de TIPI c’est a dire partir de la souffrance physique pour remonter le courant des émotions afin de les débloquer.

2-TIPI en pratique

TIPI est une technique qui vise la résolution de nos peurs inconscientes qui se manifestent dans la vie de tous les jours par de l’angoisse, du stress, des phobies, de la frustration, de l’agressivité, de la dépression…

De mon point de vue je propose une séance TIPI chez les patients qui présentent des manifestations aigues d’anxiété avec somatisation cardiovasculaire quand une pathologie organique a été écartée.

L’originalité de cette méthode est d’aborder les conflits émotionnels en utilisant exclusivement les sensations physiques.

Voici comment Luc Nicon le père de la méthode  décrit une séance :

  • Vous ressentez une émotion désagréable…
  • Fermez les yeux
  • Portez simplement votre attention sur les sensations physiques présentes dans votre corps
  • Laissez ces sensations évoluer, se transformer d’elles mêmes
  • Laissez faire, sans contrôle, sans apriori
  • Jusqu’à l’apaisement.

3-Les émotions

Nos émotions en elles mêmes ne sont pas toxiques. Elles sont même très utiles et  indispensables pour vivre.

image393
Le cavalier est le mental, le cheval les émotions, le carrosse, le physique et dans le carrosse le coeur

Sans elles aucun apprentissage n’aurait été possible, et les divers dangers de notre environnement parfois hostile nous aurait fait disparaître de la planète depuis déjà fort longtemps.

Aucune société n’aurait vu le jour et, livrés a nous même et isolés nous aurions rapidement dépéris. Sans parler de l’attirance puis de l’amour  entre deux êtres du sexe opposé qui permet le maintien de l’espèce et la transmission génétique.A ce jour ont parle d‘intelligence émotionnelle indispensable au bon fonctionnement cérébral et de l’intelligence logico-mathématique (la raison). Pas de bon raisonnement sans émotion…

Les émotions naissent du cerveau profond et se manifestent dans le corps par des mécanisme bien connus (Ch chapitre sur la physiopathologie du stress) mais le coeur possède aussi sa propre intelligence (il est très riche en neurones comme le système digestif mais bien plus petit) et peu modifie lui même le ressenti émotionnelle. Par la cohérence cardiaque une émotion initialement négative peu se transformer en émotion positive.Le coeur est , après notre cerveau, le deuxième organe concerné par nos souffrance comme nos joies.

Mais le coeur ne fait pas que subir les blessures, il peut en retour agir sur elles; il présente des ressources thérapeutique. 

3-1 Émotions négatives

Notre cerveau est naturellement plus enclin à nous procurer des émotions négatives que positives.

Autant les émotions positives passent très vite autant nous nous accrochons souvent involontairement a nos émotions négatives avec acharnement. Au point de réagir de manière préprogramme dans certaines situations. Nos émotions modifient l’architecture neuronale de notre cerveau, de manière à faciliter le passage de l’influx nerveux dans les zones les plus souvent utilisées. Dans certaines situations conflictuelles nous nous sentons enfermés dans un schéma pathologique mainte fois ressassé.

image394

Pourtant physiologiquement il existe en nous des voies de résolutions émotionnelles naturelles qui peuvent briser le carcan de ces schémas  pathologiques.

Malgré nos efforts il est impossible de gérer nous mêmes nos émotions négatives. Nous ne pouvons que les subir en les refoulant dans l’inconscient au risque de les voir un jour ressortir sous forme d’une souffrance psychique ou d’une maladie physique.

Je dirais au mieux une pathologie mentale et aux pire une maladie physique.

Car dans le premier cas nous avons des chances d’être orientés vers un bon thérapeute qui, rassurer par son empathie, nous permettra de travailler sur l’émotion en la revivant positivement.

Dans le deuxième cas il est bien difficile, en cas de maladie physique déclarée d’aborder même dans un deuxième temps son aspect émotionnel.

Pourtant ne soigner que le corps malade sans prendre en charge  ces souffrances émotionnelles sous jacentes,  expose au risque de récidive, de résistance au traitement médical ou au déplacement de la maladie.

3-2 Émotions physiques

Les émotions sont physiques. Schématiquement un symptôme peut traduire une souffrance de l’organe concerné ou un dysfonctionnement de ses voies de régulation neurologique. Des palpitations peuvent être cardiaques a proprement parler c’est a dire naitre d‘une maladie du système électrique du cœur ou fonctionnelles, en rapport avec un dysfonctionnement du système nerveux autonome (SNA) régulant  un cœur normal.

Le SNA contrôle l’ensemble de l’organisme et échappe a notre contrôle.La respiration est la seul fonction végétative qui peut être sous notre contrôle.

Les structures cérébrales du système nerveux autonome sont très proches des aires cérébrales gérant le système endocrinien et le système immunitaire mais surtout des structures limbiques émotionnelles.

En clair une émotion « psychique » devient physique en activant certaines voies cérébrales contrôlant et régulant nos organes physiques via la mobilisation du SNA.

Quand je suis amoureux j’ai la chaire de poule et mon cœur s’accélère, quand je suis en colère je deviens tout rouge et mon cœur s’accélère aussi.

3-3 Origines des émotions
image395
Traumatisme de naissance

Pour Luc Nicon les émotions négatives les plus prégnantes sont des reviviscences d’anciennes peurs existentielles et en premier lieu la naissance. C’est à dire que si un jour un bébé se sent menacé au point de risquer de disparaître physiquement, cette émotion sera éjecté de son mental conscient mais restera enregistrée dans ces mémoires  sensorielles et corporelles. C’est Freud qui le premier, dans les pays développés, eu cette intuition en étudiant les femmes hystériques qui présentaient de vrais symptômes  neurologiques avec un système nerveux normal.


image396

Cet événement traumatisant peut échapper a la mémoire consciente si celle ci survient très tôt dans la vie avant que les structures cérébrales soient complètement formées ou si la violence du trauma menace l’intégrité psychique auquel cas il restera en attente  dans l’inconscient pour être traité ultérieurement.

Si dans l’avenir le patient revit une situation similaire ou ressemblante de près ou de loin à cette menace de mort, il déclenchera inconsciemment et automatiquement une réaction émotionnelle a la hauteur de ce qu’il a déjà vécu et donc en général disproportionnée par rapport a la réalité du moment.

Toutes émotions intenses, « exagérées » par rapport a la réalité est probablement un rappel à une souffrance passée non traité psychologiquement.

4-TIPI et émotions

La méthode TIPI permet, en utilisant nos ressources naturelles individuelles, de résoudre ces blocages émotionnels en éclairant de la lumière de notre conscience ces manifestations sensorielles et physiques.

Nous sommes dotés effectivement, a l’image de notre système immunitaire dans notre corps, de systèmes de protection et de régulation de nos  émotions et des contenus psychiques douloureux.

Alors puisque ceux ci sont naturellement présents en nous, pourquoi est il si difficile et si compliqué de s’en servir au quotidien pour nous apaiser ?

Il apparaît fort probable que ces ressources naturelles soit inconsciemment utilisées uniquement pour gérer des situations extrêmes. L’histoire témoigne de l’incroyable résistance de l’homme en temps de guerre ou de grande pauvreté. De plus dans certaines sociétés plus traditionnelles que la notre, de nombreuses techniques mentales de guérison ou libération psychologique ressemblent fort a TIPI comme par exemple la méditation chez les bouddhistes.

Par ailleurs beaucoup de techniques de soins psychocorporelles voire même psychanalytique utilisent les ressources du corps pour traiter les émotions.

C’est donc dans le lâcher prise ou la prise de recul et dans la prise de conscience de ce qui se joue dans le corps dans le présent que les émotions perturbatrices des peurs inconscientes peuvent naturellement et rapidement s’apaiser.

Pour que ce fil fragile des sensations puisse naturellement se dérouler, et c’est ici que se trouve la principale difficulté,  il faut passer au delà du bavardage mental, du mode analytique de l’intellect ainsi que de  l’émotion elle même pour ne se concentrer que sur les manifestations physiques.

Le corps possède une mémoire cellulaire brute contrairement aux systèmes émotionnels et cognitifs qui ont tendance a réinterprété les événements passés.

Quand nous sommes en situation de stress, a chaud la technique se pratique directement ; fermez les yeux et descendez dans le corps pour écouter non pas les pensés ou les émotions mais les sensations physiques.

Mais bien souvent terrassés par l’émotion c’est après coup que nous sommes disposés a agir.

Dans ce cas il s’agit de revivre mentalement la situation qui a généré l’émotion perturbatrice. Choisir de revivre la situation n’est pas forcement facile.

D’abord il s’agit de trouver l’instant ou l’émotion la plus intense a surgit dans la conscience.

Puis ensuite de revivre cette scène comme si elle se reproduisait en réalité. Revivre n’est pas se souvenir de la scène et encore moins rechercher les signes physiques de l’émotion.

Revivre suffit amplement et l’émotion resurgit avec son cortège de sensations physiques avec lesquelles il faut rester en présence sans chercher à les fuir ou à les amplifier.Il s’agit de les écouter avec le plus de neutralité possible

Patient et medecin doivent être tous deux des témoins passifs  sans céder a la tentation d’analyser le contenu de la séance.

4-Les peurs inconscientes
« Le cri » de Munch
« Le cri » de Munch

Après une séance le patient ressent immédiatement la résolution émotionnelle de cette peur inconsciente. Et il s’agit bien d’une peur inconsciente en ce sens ou elle ne m’est pas connue. Celle ci a choisi de se manifester déguisée, c’est le psychisme lui même qui a tout fait pour l’empêcher qu’elle resurgisse telle quelle dans le flot de la conscience.

Car nous savons bien au fond de nous que nos maux traduisent bien plus que les causes factuelles par lesquelles nous l’expliquons.

Peur du vide, de la saleté, d’être en retard, de la foule, d’être enfermé, d’être méprisé, tenu a l’écart, déconsidéré, mal aimé etc. … ne sont en général que des épouvantails de nos peurs bien plus profondes.

Sans rentrer dans le détail, il est maintenant largement admis que nos plus grandes souffrances viennent de la période néonatale.

Les grossesses gémellaires avec perte d’un embryon sont bien plus fréquentes que nous le pensions, le cordon ombilical peut être très long, atteindre 7 m et, étrangler dangereusement le bébé.

L’accouchement est un véritable calvaire comme l’attestent les taux sanguins d’hormones de stress qui atteignent des valeurs jamais retrouvées chez l’adulte.

Pour que nos peurs soient à ce point douloureusement enfouies en nous même, dans nos tissus, dans les tréfonds de notre psyché il faut qu’elles aient été pleinement vécues à un moment ou un autre.

TIPI profite des situations ou une souffrance inconsciente se manifeste pour la traiter en l’abordant par sont versant corporel.

Résumé

image398

Il n’est pas rare que nos symptômes physiques, quelque soit leur intensité ne soient finalement que des manifestations de stress.

Ces symptômes sont parfois gênants d’autant qu’ils peuvent traduire une souffrance psychologique peut être difficile a vivre dans un quotidien exigeant.

TIPI se pratique assis au cabinet médical et le sujet revit une situation vécue, datée dont il se souvient, de  son choix, chargée d’émotions désagréables.

Si il n’y a pas de situation suffisamment précise en mémoire la séance ne pourra pas se faire. En général les situations très anciennes se prêtent mal à une séance TIPI car le souvenir en  est trop flou.

L’exercice consistera à n’envisager uniquement ce qui se passe dans le corps a l’instant présent et à laisser évoluer d’elles mêmes ses manifestations sensorielles. Nous avons tous la ressource de parvenir à un apaisement complet et durable.

Une deuxième séance peut être proposée pour apprendre au patient a pratiquer TIPI seul, a chaud c’est a dire dans les situations difficiles rencontrées dans son quotidien.

TIPI est une technique corporelle qui vise la résolution d’émotions toxiques mais qui n’est pas à proprement parlé une psychothérapie.

Cette technique est séduisante car elle ne rentre pas directement dans l’intimité du sujet. Elle reste une réponse appropriée à un patient qui consulte un praticien pour un symptôme physique.

AJR : Apport Journalier Recommandé
AVC : Accident Vasculaire Cérébral
Cho : Cholestérol
CC : Cohérence Cardiaque
FRCV : Facteur de Risque CardioVasculaire
FC : Fréquence Cardiaque
HTA : HyperTension Artérielle
IDM : Infarctus Du Myocarde
MAC : Médecines Alternatives et Complémentaires
MCV : Maladie CardioVasculaire
MS : Mort Subite
SRA : Système Nerveux Autonome
SNC : Système Nerveux Centrale : cerveau et moelle épinière
TIPI : Technique d’Identification des Peurs Inconscientes
TCC : Thérapie Cognitivo-Comportementale
Vit : Vitamine
Ω : Omega
Glossaire